fbpx
Major-Bac
Devenez les pros des pronoms en espagnol Devenez les pros des pronoms en espagnol
Dans l’étude de la grammaire, l’apprentissage des pronoms en espagnol est un des points compliqués. Les pronoms en espagnol ne correspondent pas toujours à... Devenez les pros des pronoms en espagnol

Dans l’étude de la grammaire, l’apprentissage des pronoms en espagnol est un des points compliqués. Les pronoms en espagnol ne correspondent pas toujours à ceux que l’on trouve en français et sont pleins de nuances.

L’article suivant aura donc pour vocation d’éclairer ce point difficile de la grammaire espagnole afin de faire de vous des experts en grammaire espagnole (ce qui vous fera gagner beaucoup de points au baccalauréat !).

 

 

Les pronoms personnels en espagnol

 

Les pronoms personnels en espagnol servent à remplacer un nom qui a été précédemment cité et permettre d’éviter la répétition. Les pronoms en espagnol permettent de parler de soi-même ou des autres. 

Exemple : Marga sale del restaurante sola. Ella está enfadada contra su esposo. : Marga sort seule du restaurant. Elle est énervée contre son mari. 

 

 

Les pronoms personnels sont toujours les plus usités d’une langue. En français, ce sont les trois personnes du singulier et du pluriel avec lesquels nous conjuguons les verbes. Il faut y ajouter le “vous” de vouvoiement et de respect qui ne s’adresse pas forcément à plusieurs personnes. Il peut être équivalent à ‘il / elle” et “ils / elles” en terme de conjugaison. 

 

En espagnol, les pronoms personnels sont plus nombreux qu’en français. Le “vous » du vouvoiement a une forme propre, tant au singulier qu’au pluriel.

 

 

 Voici le tableau qui détaille les pronoms personnels en français et en espagnol :

 

Pronoms personnels en français Pronoms personnels en espagnol
Je  Yo
Tu  Tú
Il / elle Él / ella
Nous  Nosotros
Vous  Vosotros
Ils / elles Ellos / ellas
Vous du vouvoiement au singulier Usted
Vous du vouvoiement au pluriel Ustedes

 

NB : les pronoms personnels sont nécessaires et obligatoires en français, mais pas en espagnol. En règle générale, un verbe conjugué apparaît sans son sujet lorsqu’il s’agit d’un pronom personnel. Il n’est écrit que s’il y a une ambiguïté ou un risque de mauvaise compréhension qui rendent nécessaire l’inscription du pronom personnel. 

 

Exemple :

Estoy comiendo una manzana : Je mange une pomme. (Pas besoin du pronom personnel). 

 

Manuel come un pastel en un gran restaurante. Él es rico. : Manuel mange un gâteau dans un grand restaurant. Il est riche. (Sans pronom personnel on ne sait pas ce que qualifie l’adjectif « rico »). 

 

 

Les pronoms compléments en espagnol

 

Les pronoms compléments en espagnol remplacent un nom évoqué antérieurement. Ils se placent toujours avant le verbe conjugué et s’accordent en genre et en nombre avec le complément d’objet.

Il en existe deux catégories détaillées si-dessous :

  • Les pronoms compléments directs en espagnol qui remplacent des compléments d’objet direct.
  • Pronoms compléments indirects en espagnol qui remplacent des compléments d’objet indirect.

 

Les pronoms compléments directs en espagnol

 

Les pronoms compléments directs remplacent des compléments d’objet direct. Il peut s’agir d’objets, d’animaux, de lieux ou encore de personnes.

Pour reconnaître un complément d’objet direct, il faut remplacer l’objet du verbe par « quoi » ou « qui ».

 

Voici un tableau récapitulatif :

 

Pronoms compléments directs en français Pronoms compléments directs en espagnol
Me Me
Te Te
Le/la Lo/la
Nous Nos
Vous Os
Les Los/las

 

NB : Attention à la confusion de LO/LA et LE, c’est une des difficultés majeures de la grammaire espagnole. Posez-vous toujours les bonnes questions (« quoi » / « qui » OU « à qui ») quand vous les employez. 

 

Les pronoms compléments indirects

 

A l’inverse, les pronoms compléments indirects remplacent des compléments d’objets indirects. Il ne peut s’agir que de personnes.

Pour reconnaître un complément d’objet indirect, remplacez l’objet du verbe par « à qui ».

 

Voici un tableau récapitulatif :

 

Pronoms compléments indirects en français Pronoms compléments indirects en espagnol
Me Me
Te Te
Le/la Le
Nous Nos
Vous Os
Les Les

 

 

Les pronoms réfléchis en espagnol

 

Les pronoms réfléchis en espagnol sont utilisés pour former les verbes pronominaux et désignent le sujet du verbe.

 

En voici un tableau récapitulatif :

 

Les pronoms réfléchis en français Les pronoms réfléchis en espagnol
Me Me
Te Te
Se Se
Nous Nos
Vous Os
Se Se

 

Pour plus d’informations sur les verbes pronominaux,  suivez ce lien.

 

 

Les pronoms démonstratifs en espagnol

 

Les pronoms démonstratifs en espagnol permettent de désigner quelque chose en omettant la chose en question. Ils font office de rappel de l’objet et le remplacent après qu’il ait été évoqué plus tôt dans la phrase ou le paragraphe.

Exemple : Où peut bien être la rue Saint André ? Ha voilà c’est celle-ci. 

 

En voici un tableau récapitulatif :

 

Valeur du pronom Masc sing Fém sing Masc plur Fém plur
Proximité Éste Ésta Éstos Éstas
Distance moyenne Ése Ésa Ésos Ésas
Distance Aquel Aquella Aquellos Aquellas

Comme vous avez pu le voir dans le tableau, l’espagnol a un niveau de plus dans l’échelonnage de la distance en ce qui concerne les pronoms démonstratifs. Le français a « celui-là » (lointain) et « celui-ci » (près). L’espagnol en a trois :

  • Éste : il exprime une grande proximité avec l’objet qu’il remplace.
  • Ése : il exprime une distance moyenne avec l’objet qu’il remplace.
  • Aquel : il exprime une grande distance avec l’objet qu’il remplace.

 

NB : Les pronoms démonstratifs espagnols s’accordent en genre et en nombre avec l’objet ou la personne qu’ils remplacent. D’où les variantes présentes dans le tableau récapitulatif. 

 

 

Les pronoms possessifs en espagnol

 

Comme leur nom l’indique, les pronoms possessifs indiquent la possession de quelque chose ou de quelqu’un par un être qui est sous-entendu dans le pronom. Ils permettent l’omission de l’objet possédé ainsi que du possédant et suivent en général l’évocation des deux éléments.

Exemple : Tom a trois enfants. Ce sont les siens. 

 

Voici un tableau récapitulatif :

 

Les pronoms possessifs en français Les pronoms possessifs en espagnol
Le mien – Yo El mío
Le tien – Tú El tuyo
Le sien – Él / ella El suyo
Le nôtre – Nosotros El nuestro
Le vôtre – Vosotros El nuestro
Le leur / le vôtre – Ellos / ellas El suyo

 

NB : Pour usted et ustedes, les pronoms possessifs en espagnol sont les mêmes que ceux utilisés pour « él / ella » et « ellos / ellas ». 

 

 

Les pronoms relatifs en espagnol

 

Les pronoms relatifs en  espagnol sont ceux qui introduisent une proposition subordonnée relative. C’est le fameux « que ». Ils permettent d’éviter la répétition d’un nom ou d’un pronom (appelé « antécédent » en grammaire) car ils le remplacent dans la proposition subordonnée relative.

 

Tout d’abord, un tableau récapitulatif :

 

Antécédent Masc sing Fém sing Masc plur Fém plur
Objet / personne (El) que

OU (El) cual

(La) que 

OU (La) cual

(Los) que

OU (Los) cuales

(Las) que

OU (Las) cuales

Personne Quien Quien Quienes Quienes
DONT* Cuyo Cuya Cuyos Cuyas
“Tous ceux qui”

-exprimer la quantité

Cuanto Cuanta Cuantos Cuantas

Comme c’est le cas en français, le pronom relatif le plus usité est « que », donc « que » en espagnol. Comme c’est écrit dans le tableau, il peut être utilisé quand l’antécédent est un objet ou une personne.

Exemple : Es la casa que tiene tres ventanas. (C’est la maison qui a trois fenêtres)

 

Toutefois, dans les cas où il y a ambiguïté, l’espagnol préfère le pronom relatif « el que / la que » pour traduire « que » ou « el cual / la cual ».

Exemple : El hijo de Lidia, que tiene tres hijos, es muy guapo. -> El hijo de Lidia, la que tiene tres hijos, es muy guapo. (Le fils de Lidia, (elle) qui a trois enfants, est très beau.)

 

Pour remplacer les antécédents de personne, il est aussi possible d’utiliser le pronom relatif « quien ». Il est majoritairement usité après une proposition principale monosyllabique.

Exemple : Garciela, quien tiene tres gatos, es viejita. (Garciela, qui a trois chats, est une petites vieille). 

 

En ce qui concerne la traduction du pronom relatif « dont », c’est un point grammatical très important en espagnol. On le traduira par cuyo dans le cas où il précède un nom précédé par un article défini.

Exemple : Es el profesor cuyas bromas me gustan tanto. (C’est le professeur dont j’apprécie tant les blagues). 

 

NB : Cuyo s’accorde en genre et en nombre au nom qu’il précède. D’où les variantes cuya / cuyos / cuyas. 

 

Quand ce critère n’est pas satisfait, dont sera traduit de différentes manières selon le contexte :

  • Quand « dont » précède un verbe : dont sera traduit par « préposition + que » avec la préposition associée au verbe en question.
    • Es el recuerdo del que me acuerdo. (C’est le souvenir dont je me souviens, ACORDARSE DE)
    • Es el hombre con quien sueño. (C’est l’homme dont je rêve, SOÑAR CON)
    • Es el alimento con que me nutro. (C’est l’aliment dont je me nourris, NUTRIRSE CON)
  • Quand « dont » précède un nom qui est précédé par un article indéfini :
    • Es la casa de la que huyó un gato. (C’est la maison dont un des chats s’est échappé). 
  • Quand « dont » précède un nom qui est précédé par des numéraux :
    • Tiene cuatro hermanos dos de los cuales están viajando. (Il a quatre frères dont deux qui voyagent). 

 

Pour plus d’informations sur les verbes et leurs prépositions pour bien traduire le pronom relatif DONT qui les précède, suivez sur ce lien.

 

Et enfin, afin de traduire le pronom relatif qui exprime la quantité et qui peut se traduire par « tout ce qui », l’espagnol a le pronom cuanto.

Exemple : Le dije cuanto sabía de lo de ayer. (Je lui dis tout ce que je savais de l’histoire hier).

 

NB : De même que CUYO, CUANTO s’accorde en genre et en nombre à ce qu’il remplace. Si le pronom à traduire est « tous ceux qui » ou « toutes celles qui » on le traduira par cuantos ou cuantas par exemple. 

 

 

Les pronoms interrogatifs en espagnol

 

Les pronoms interrogatifs en espagnol sont des classiques de la grammaire, tant française qu’espagnole. Ils ne sont pas plus compliqués en espagnol qu’en français. Ils expriment l’interrogation de la phrase.

 

En voici une liste récapitulative :

 

Qui Quién
Quoi Qué
Dónde
Quand Cuándo
Comment Cómo
Quel / Quels / Quelles Cuál / Cuáles
Combien Cuánto

 

NB : Vous aurez remarqué que tous les pronoms interrogatifs sont accentués. N’oubliez pas cet accent car c’est lui qui signale la marque de l’interrogation. De plus, les pronoms interrogatifs accentués signalent l’interrogation dans le cas des propositions interrogatives indirectes quand aucune ponctuation ne la suggère. 

Exemple : Me pregunto quién ha comido mi bocadillo. (Je me demande qui a mangé mon sandwich). 

 

NB : N’oubliez jamais la double ponctuation des propositions interrogatives : ¿…? .

Exemple : ¿ Quién eres tú? (Qui es-tu ?)

 

 

Conclusion : les pronoms en espagnol

 

Pour conclure, les pronoms en espagnol sont nombreux, variés et disposent de nuances qui n’existent pas forcément en français.

Pour ne plus perdre bêtement des points lorsque vous parlez ou écrivez espagnol, le mieux est que vous appreniez les tableaux récapitulatifs de chaque type de pronom et deveniez ainsi des professionnels de la grammaire espagnole !

Ines Jacques